Compte rendu de voyage 1 : Mars 2018

Une ‘randonnée’ de 5 jours le long de la Côte Méridionale du Maroc.

Nous avons  exploré, de façon unique, une partie de la Cöte Méridionale : une alternance de marche à pied, de 4×4 et de camping sauvage. Une balade avec ou sans guide  le long de la côte, sur le sable, sur les rochers ou sur des falaises… Pour les longues distances, traverser à bord du 4×4 de merveilleux paysages sur des chemins et des pistes paisibles… Passer la nuit sous des tentes, en pleine nature… Se coucher et se lever avec l’odeur de la mer et le bruit des vagues… Tous les matins, un petit-déjeuner marocain et chaque soir un repas toujours différent, préparé sur la braise… De brèves haltes dans les villages pour s’approvisionner et humer l’ambiance… un itinéraire avec peu ou pas de tourisme à part les pêcheurs locaux sur notre route…  ça fait rêver!

Je vous dévoile la suite de nos expériences grâce aux photo ci-dessous.

Jour 1 (lundi 5 mars)

Route : Mirleft – Sidi Ifni – Sidi Ouarzik – Twigadit (Tacombo)

Promenade matinale sur la plage de Mirleft …

 

Durant la matinée visite du marché hebdomadaire du lundi à Mirleft …

 

De Mirleft à Sidi Ifni. Pas de poisson sur le marché de Sidi Ifni (mer trop houleuse), nous optons pour un ‘dîner’ avec viande de chameau.

 

De Sidi Ifni nous prenons une petite route étroite et nous roulons à peu près 30 km jusqu’à Wadi Assaka, de là nous suivons des pistes qui nous mènent à Tacomba. Ici commence notre première marche sur les falaises, entre les rochers et sur les cailloux, deux heures sous la direction de notre guide Abdollah, une pure merveille.

 

 

La randonnée.

 

Arrivée à Twigadit (dans la région de Tacomba), notre premier campement. Monter les tentes sous la pluie, heureusement il ne fait pas froid.

 

Walid et Lahcen, nos ‘chauffeurs’ font ce qu’ils peuvent pour attraper du poisson pour le repas du soir de demain … hélas!

 

Après quelques heures de marinade nous préparons des brochettes de chameau à griller sur du charbon du bois. Délicieux, surtout la pointe de graisse de la bosse, d’une saveur surprenante!

Jour 2 (mardi 6 mars)

Route : Twigadit – Plage Blanche – Aoureora – Cap Draa

Le camp, au matin

 

A la découverte durant notre promenade du matin dans la lagune de Aourora.

 

Hors-route vers Plage Blanche, la plage de sable la plus longue du Maroc, 40 km.

 

On nous dépose sur la plage pour une promenade de trois heures avec, comme seule compagnie , les mouettes … et un dauphin mort.

 

Notre chauffeur Lahcen vient nous reprendre et nous continuons en 4×4 sur la plage. Un peu plus loin Walid nous attend.

 

Un moment de concertation.

 

Maintenant vient un merveilleux trajet en pleine nature, avoc des paysages impressionnants jusqu’à Cap Draa, l’embouchure du Drâa, le fleuve le plus long du Maroc.

 

Monter les tentes et boire un thé bienfaisant.

 

Préparer le repas.

 

Au menu : des moules fraîchement cueillies d’entre les rochers et aussitôt cuites, un délice!

Puis, un tajine de légumes…

Jour 3 (mercredi 7 mars)

Route : Cap Draa – TanTan – El Ouatia – Sidi Akhfenir

 

Notre camp… à une heure de marche sur la droite se trouve l’embouchure du Drâa, le fleuve plus long du Maroc.

Idéal pour une promenade matinale paisible sur un plage de sable.
Après le petit déjeuner, une promenade sur la gauche de notre camp, … une côte sauvage et rocheuse et une mer houleuse nous offrent des scènes inoubliables.

 

Une courte visite à nos pêcheurs…

Belle prise! Pêcheurs tout fiers!

Abdollah nettoie le poisson avant notre départ.

 

Encore gonfler les pneus.
Et, nous voilà repartis, d’abord hors-route, vers Tan Tan, le long de paysages étendus puis vers le sud sur une route asphaltée paisible jusqu’à El Ouatia.

Une brève halte pour faire nos provisions et pour humer l’ambiance du coin à El Oautia.
Juste avant d’atteindre Sidi Akhfennir nous reprenons hors-route vers la mer pour monter notre camp près de l’embouchure de l’Ez-Zahar.
A la recherche d’un bon coin pour monter les tentes… ou est-ce à la recherche d’un bon endroit pour pêcher?

 

Après le déjeuner (poisson grillé avec une bonne salade fraicheur), nous faisons une promenade dans les environs du camp. Pour dîner : un tajine avec du poisson frais…

Jour 4 (jeudi 8 mars)

Route : Sidi Akhfennir – Lagune de Naila – El Ouatia – Tan Tan – Guelmin – Oase de Tighmert

 

Notre camp sur les falaises à l’embouchure du fleuve Ma Fatma.

Petites maisons de pêcheurs.
Promenade du matin d’environ deux heures, à droite et à gauche de notre campement.

Hisser la nasse.
Pas de poisson hélas! …

 

L’arrivée dans la lagune de Naila, la plus grande lagune de la côte marocaine, une magnifique réserve naturelle.
Naviguer et flotter dans la lagune trois heures durant (notre batelier).
Le matériel de pêche et notre pique-nique dans le panier de pêche de Abdollah.

Se promener sur les dunes.
Abdollah prépare la canne à pêche.
Pique-nique à bord.
Le plongeon rafraîchissant de Walid.

Mais comment remonter dans le bateau?
Avec un peu d’aide…

Beaucoup d’oiseaux.
Les cannes à pêche bien rangées. Nous naviguons.
Retour à l’embarcadère.

 

En cours de route ‘du lait battu de chameau’.
Il faisait déjà noir quand nous avons atteint l’une des sources de l’oasis. Nous avons monté les tentes à la lueur des phares de la voiture puis nous avons dégusté un délicieux plat de ‘kefta’ avec du pain.

Jour 5 (vendredi 9 mars)

Route : Oasis de Tighmert – Sidi Ifni – Mirleft.

Se réveiller le matin tôt, dans un brouillard très dense.

Promenade du matin, reconnaître le domaine autour du campement… peur de nous perdre…

Beau et mystérieux.
Après un temps de promenade nous percevons et suivons le murmure d’une eau cachée et soudain apparaît une source, incroyable, une source d’eau chaude (une des deux sources de l’oasis de Tighmert)

 

Débarrasser le camp et puis, le soleil dissipe le brouillard… après une heure le ciel bleu est là. Retour vers le monde habité…
Petit déjeuner appétissant marocain dans un café local.
A la découverte de l’oasis de Tighmert avec le guide Salam. 700 familles d’agriculteurs y travaillent entre les nombreuses palmeraies.

Nous visitons une kasbah vieille de trois siècles; actuellement un musée.
Avec maintes explications données par Salam.

La visite se termine avec un thé marocain et une agréable causette avec le propriétaire. La kasbah fut bâtie par son arrière-, arrière-… arrière-grand-père et fût ainsi transmise de père en fils.

En route, de Guelmin à Sidi Ifni.

Un rapide pique-nique durant le trajet.
Arrivée à Sidi Ifni à deux heures, une brève visite à la plage et notre tour continue pour atteindre la plage de El-Gzira.
La plage d’El-Gzira : une plage magnifique où d’enormes arches se sont formées, creusées dans la roche par les marées.

Dernière course pour aujourd’hui et fin de notre ‘trekking’ : retour à Mirleft, juste à temps pour profiter d’un merveilleux coucher du soleil.

Samedi 10 mars

Une promenade sur les magnifiques falaises de Mirleft avant de partir pour Marrakech.