Compte rendu de voyage 2 : Juin 2018

Randonnée de 8 jours le long de la Côte Atlantique Sud ,                                                                               de Mirleft à Dakhla.

Nous voyageons le long de la côte et vers le sud pour la seconde fois, de Mirleft à Dakhla cette fois. Le début du trajet est similaire à notre ‘’trekking ‘’ de mars. La seconde partie – de  la lagune de Naila jusqu’à Dakhla – est différente. Cette seconde partie est plutôt  une ‘expédition découverte‘  sur les possibilités … qu’est-ce qu’il y a  à voir, à expérimenter, quelles sont les promenades à faire, où pouvons-nous camper (camping libre) …

Le mardi 19 juin nous atterrissons à Agadir. Lahcen  ‘notre chauffeur‘ nous attend pour nous conduire à Mirleft. Nous déposons nos bagages dans la maison de vacances, puis nous nous rendons à la découverte du centre de  la petite ville  et nous prenons un jus de fruits frais. Le soir , dans la maison de vacances, nous dégustons une délicieuse tajine que Brahim nous a préparée.

 

1er jour : mercredi 20 juin

Route : Mirleft – Sidi Ifni – Sidi Ouarzik – Twigadit

Promenade matinale sur les falaises de Mirleft.
Au bout des falaises nous découvrons un pécheur endormi : il se fond dans le paysage!

Après un petit déjeuner copieux dans café du coin nous visitons les souks dans la rue principale de Mirleft.

Comme nos voitures ne sont pas encore chargées nous nous dirigeons d’abord à pied vers Sidi Ifni et un peu plus loin nous finissons le trajet en voiture.

Découverte du marché aux poissons …
Un tajine de poisson pour le lunch .
Le Maroc est subjugué par le championnat du monde de foot : Portugal – Maroc . Hélas, c’est le Portugal qui gagne!

Nous attendons – au soleil ou à l’ombre d’un bus – nos hommes qui s’occupent des provisions .

Nous continuons notre route et faisons une courte halte sur la plage de Sidi Ouarzik. Un pécheur façonne un nouveau filet, il a vraiment du métier!
Nous nous engageons sur des  pistes qui  nous mènent vers Tacomba. Abdollah nous guide à travers les falaises, sur les rochers, le long d’une plage …

Promenade.
Notre 1er camp : Twigadit
Brahim nous sert un ‘’whisky marocain‘’ (= thé) avec des biscuits.
Tard le soir nous dégustons un excellent tajine (légumes, pommes de terre et viande de chameau).

2ème jour : jeudi 21 juin

Route : Twigadit – Plage Blanche – Cap Draa

Le camp au matin.

Promenade matinale sur la plage .
Petit-déjeuner avec vue sur la mer.
Une tente montée en 2 secondes!… à plier en ? minutes ….
Il y a de l’aide …
Tout le monde s’y met!
Brahim nous observe en riant sous cape …
Les pistes nous mènent jusqu’à Plage Blanche.
Nous sommes largués sur Plage Blanche et de là nous marchons une ou deux heures.
Plage Blanche est une plage de sable d’une longueur de 40Km , à notre droite la mer ,à notre gauche les dunes de sable .

Jetons un coup d’œil sur ce qu’il y a derrière les dunes …grimper, redescendre… plus dur que prévu ! …. Une immense plaine …
Reprendre son souffle sur le chemin de retour vers la plage …
Picknick sur la plage …Du pain marocain avec poisson, tomates, concombre, olives et oignon, … ça goûte !
Après quelque temps Lahcen vient nous prendre en voiture. Walid nous attend et nous faisons cercle autour de lui  … Nous roulons sur la plage, puis une  sur la plaine , cahin …caha sur le sable et dans les broussailles.
Wahlid tente avec bravoure  de monter une pente …

Après la troisième tentative Lahcen dégonfle les pneus de la voiture … nous retenons notre haleine et oui, cette fois ça marche !
Nous pouvons remonter en voiture.
Un arrêt pour admirer le paysage.
A notre arrivée à Cap Draa, notre second campement, nos ‘’ hommes’’ s’empressent d’aller à la  pêche ….

3ème jour : vendredi 22 juin

Route : Cap Draa – El Ouatia – Ma Fatma

Promenade matinale vers la lagune de Draa.
La lagune.
Sur la plage … un animal ou une plante?
Un filet à pêcher enroulé.
Et retour….
Un de nos pêcheurs a attrapé une belle raie.

Abdollah s’occupe du petit déjeuner.
Un coup de main pour la vaisselle.
Chargement … tout le monde n’est pas également actif.
En cours de route nous goûtons du lait de chameau. De temps en temps nous voyons un étal où ce lait est en vente, une initiative du gouvernement dans le but de promouvoir l’emploi.
El Ouatia. Nos hommes font les courses (et admirent le poisson) pendant que nous sommes à la découverte de la petite ville.
Un lunch tardif.

Nous continuons jusqu’à Ma Fatma, notre troisième camp.
Les voitures sont garées un peu plus loin.

Courte promenade du soir le long de la rivière Ma Fatma … curieuses formations rocailleuses, retour au camp juste après le coucher de soleil.

Nous dégustons avec plaisir une délicieuse tajine, un repas aux chandelles!

4ème jour : samedi 23 juin

Route : Ma Fatma – Sidi Akhfennir  – Lagune de Naila.

Après le petit déjeuner nous marchons sur les falaises en direction de  El Oautia. De temps à autre nous entrevoyons les falaises environnantes. Après une demi-heure les voitures nous  recueillent.

‘Le Trou du diable‘  d’Akhfenir : un gouffre avec un diamètre de 25 à 30 mètres et une profondeur d’environ 30 mètres où au cours de milliers d’années  les vagues ont laissé leurs traces.
Après 30 km de route nous arrivons à la Lagune de Naila, une magnifique réserve naturelle …

Nous entamons un tour en bateau  dans la lagune …Une pure merveille!

Peu d’oiseaux … énormément  de flamants roses.

Un peu plus tard nous déchargeons nos bagages …. Nous pouvons camper!

D’abord un peu de repos …
Puis, une promenade vers la mer le long de la lagune.

Un pêcheur nous donne quelques détails sur son matériel … nous pouvons en nous faire une petite idée!
La plage est semée de roches.
Le soleil se couche …

Préparer le diner à l’abri du vent …

5ème jour : dimanche 24 juin

Route : Lagune de Naila – Tarfaya – Awziwalt.

Au matin, des pêcheurs dans la lagune.
Et là où la mer et la lagune se rencontrent  ….
L’eau calme de la lagune et les vagues de la mer, quelle beauté!

Promenade matinale dans la lagune …(la couche nuageuse évolue à un rythme ultra –rapide)
Un plongeon rafraîchissant …

Retour à la terre ferme vers midi.

Le reste de  l’équipe  s’amène.
Tout décharger.

A cinq kilomètres de Naila nous visitons un lac salin où nous pouvons voir l’extraction du sel.

Une halte suivante … il s’avère que le lait battu de chameau est très nourrissant,  mais, qui sait …peut être trop pour l’estomac des touristes …. goûtons quand même .
Nous continuons notre route vers Tarfaya pour jeter un coup d’œil à Casa del Mar …

… au musée et au monument érigé en l’honneur d’Antoine de  Saint-Exupéry (auteur de ‘Le Petit Prince‘) … Peu impressionnant.
Au bout d’une longue route nous atteignons la plage d’ Awziwalt. Il fait déjà noir et la voiture s’enlise dans le sable. Nous montons les tentes dans l’obscurité.

6ème jour : lundi 25 juin

Nous passons deux nuits sur la plage d’Awziwalt.

Curieux de voir à quoi ressemble la plage à l’aube.

Après le petit déjeuner 18 kilomètres de chemin à rebours pour visiter Boujdour. D’abord les souks, puis un tour  dans la petite ville.

Dindons et poulets.
Etalage …
Chez le coiffeur (pour hommes).

De retour au camp … beaucoup d’activité …
En début de soirée, par vent violent, une longue promenade, entre deux épaves de bateaux.

Les épaves sont mystérieuses … malheureusement elles seront détruites l’une après l’autre.
Un très beau coucher de soleil.

 

7ème jour : mardi 26 juin

 Route : Awziwalt  – Dakhla .

Au matin tout est silencieux dans le camp… dans l’attente du petit déjeuner …
Vers 10 h.,  petit déjeuner à l’abri de la voiture, le vent souffle avec violence.
Après le repas, débarrasser et partir … Nous avons une longue route devant nous.
Les routes droites, les camions et les stations  à  essence  font penser à l’Afrique  ( c’est la seule route vers la Mauritanie). De temps en temps, vue sur de belles plages. Nous prenons un lunch dans la station–service. Nous arrivons à Dakhla vers 19h. Les deux nuits suivantes nous logeons dans un appartement.

8ème jour : mercredi 27 juin

Notre voyage se termine par une visite à Dakhla ( la petite ville semble morte, il n’y a pas grand-chose à voir) et l’après-midi une promenade dans la lagune des kitesurfeurs.

Il y a un vent violent, voilà pourquoi Dakhla est le paradis des kitesurfeurs.

Le sable, emporté par le vent, nous pique les jambes …
Le soir, sur la corniche (la digue), il fait déjà plus sympa dans la petite ville …
Goûter  un ‘’ twist potato’’ :   un chip de pomme de terre long et torsadé  sur une tige de bois.

 

9ème jour : Dakhla – Agadir – Charleroi

Vol sur Agadir à 8 h. du matin, l’après-midi, vol sur Charleroi … malheureusement nous n’avons pas eu le temps de faire des excursions autour de Dakhla, une raison de plus pour y revenir …